Get Adobe Flash player

Utilisations de la photographie aérienne

Inspection de vos bâtiments.

Exemple pour l'inspection d'une église, la prise de vue débute au niveau zéro, le drone va décoller et prendre des photos tous les 3 à 4 m, et ce jusqu'au clocher, il ne nous reste plus qu'à assembler les images et reconstituer  l'édifice.
Il est possible d'utiliser certains logiciels pour créer une vue en 3D.
Evidemment il est très facile d'effectuer un contrôle des toitures en toute sécurité.

Création d'un fond de plan (cadastre) des cimetières

Suivant l'importance des surfaces à traiter, nous utiliserons soit des moyens aériens conventionnels, avions, hélicoptères, ou un drone.
Le drone est propulsé par des moteurs électriques, ce qui le rend discret et évite toutes sortes de pollutions. Nous établissons un plan de vol, afin de déterminer les différents endroits, ou le drone prendra  automatiquement les photographies. Un retour vidéo, nous permet de surveiller sur un écran de contratle le bon déroulement de la mission. La hauteur du survol des surfaces est inférieure à  150 m, la photographie verticale prise par nos appareils donne une grande précision et affiche un maximum de détails.

A l'aide d'un logiciel de cartographie, nous allons géoréférencer les photos, cette opération consiste à  choisir plusieurs points correspondant à  l'ortophotoplan de la région Wallonne et notre image. L'image finale de 24 bits sera dans ce cas callée, ses coordonnées géographiques seront à en système de projection Lambert 72.

Vectorisation

La cartographie consiste à  vectoriser le périmètre de chaque ouvrage funéraire du cimetière sur base du fond de plan. La précision de la vectorisation est inférieure à 10 cm. Le polygone résultant de la vectorisation de chaque sépulture est fermé topologiquement, c'est-à -dire que le point de départ a la même paire de coordonnées que le point d'arrivée.

Les services de l'administration communale identifieront chaque sépulture, ils pourront effectuer des mesures précises.
Nous avons relevé, dans un seul cimetière du sud de la province du Luxembourg, plus de 6200 monuments funéraires.
L'usage de la prise de vue verticale, ainsi que l'utilisation de logiciel SIG a permis de réaliser ce travail dans des délais assez courts et de coûts raisonnables.